Gibie, méthode de travail

Publié le par Mamazon

Dans la série "je découvre la vie en auto-éditant un livre" : je découvre comment une illustratrice crée des illustrations (univers gravement inconnu pour moi).

C'est donc Gibie, qui  a commencé les illustrations avec un peu de retard sur le planning (aléas de la vie professionnelle obligent...), mais avance à une vitesse folle. Elle en parle sur son blog.

Elle dessine, envoie, je valide avec Papazon et lui renvoie les commentaires. Et puis je lui ai demandé de nous expliquer ses étapes de travail, parce que j'avais du mal à suivre. Elle m'explique, très gentiment.

Mes étapes de travail pour les illu de la famille Zonzon...

Caractéristiques : 10 illustrations en Noir et Blanc, format demi A4 "environs". Chaque dessin  illustre une scène du bouquin (qui correspond à une note du blog). Gibie a le texte de chaque scène, et je lui ai fourni une description de comment je vois le dessin (enfin, souvent c'est "tu te démerdes, hein").

1) Souvent je cherche en tout petit des idées de composition et attitudes.
2) Scanne  renforce les contrastes et agrandi à taille "normale" + imprime.
3) Avec ma table lumineuse je retravaille pour clarifier le croquis, sinon c'est pas très compréhensible pour le commun des mortels et donc pour la famille Zonzon + fait valider !

Là, Gibie envoie les illustrations préfixées compo_. Ca veut dire composition. Les fichiers sont, me semble-t-il, en format GIF et sont tout légers, moins de 100ko.

Cette étape montre une idée de la scène, angle de vue, tête que font les personnages, présence du chat... Une seule illustration a dû être refaite à cette étape : on a complètement changé le lieu et pas mal modifié la situation

(Allez : au départ, Mimicha qui donne à manger à sa petite soeur Bébécoeur dans une chaise haute, Papazon assis sur une chaise les regarde. C'est devenu : les mêmes en tas sur le canapé, Mimicha donne le biberon à sa soeur).

4) Avec le brouillon dessous, à la table lumineuse, je fait mon crayonné. Etape où je construit les perspective et soigne plus les dessins.
5) Rescanne pour faire valider par famille Zonzon.

Les fichiers s'appelle cray_ quelque chose. Effectivement, on voit des traits qui dépassent, ça doit être ça construire la perspective. Fichiers GIF aussi, comme les compo_.

A cette étape, Gibie a tenu compte des commentaires qui ont été discutés. Du genre : "arff, attends je t'envoie des photos de poussette" ou "mais non, Papazon il faisait pas la gueule quand les Zonfants mettaient le souk chez le toubib, au contraire il est trouve toujours si mignons...".

6) Imprime en un peu plus grand et contrasté le crayonné et fais (toujours avec la table lumineuse) la version définitive avec ma feuille lisse et mon critérium 0.3, mine B.
7) Scanne en niveau de gris, résolution 600 ppp,
* triture les contrastes, passe à la moulinette de mon ami Photoshop et ses réglages "magiques" pour avoir un rendu "encrage" (juste pixels noirs et blancs.)
* Passe en 300ppp et à taille finale d'impression du livre.

Là, y'a un moment où Gibie envoie un fichier appelé NB_ en gif. Mais en fait, c'est pas encore le définitif, parce qu'il est en basse définition (72 dpi) et pas au format final (qui, en fait de demi A4 paysage, doit surtout faire 13 cm de large, sinon ça rentre pas dans le livre.

On en est là : 4 illustrations NB_ faites et ok pour nous, les autres sont à l'étape soit de composition, soit de crayonné.

Et puis moi, j'ai dû apprendre à utiliser Picasa, le logiciel de gestion d'album photos de Google, parce qui je ne m'en sortais plus avec les fichiers attachés aux emails et trimballés d'un ordinateur à l'autre, d'une boîte mail à l'autre.

Et, heu... J'ai du retard pour l'écriture du contrat auteur/ illustrateur. J'en reparlerai.





Publié dans Illustrations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article