France 5 : Desesperate housewives

Publié le par Mamazon

On parle de Papazon, Mamazon et le blog Monhommeaufoyer à la fin de cet article.

France 5, "Arrêt sur image" dernière diffusion le 24 septembre 2006 : Le phénomène Desperate Housewives

Article "
Blogueuses pas si désespérées"
http://www.france5.fr/asi/008182/3/137482.cfm


"Peut-on être femme au foyer sans être ringarde ?", posait comme question, au mois du juillet 2006,  le journal Marie-Claire aux internautes. C'est oui pour 62 % des votant(e)s. Mais la vraie question serait plutôt : peut-on être femme au foyer sans avoir un blog ?

Car elles sont de plus en plus nombreuses, les femmes au foyer qui bloguent. Marie-Pierre, interviewée ici, a travaillé dix ans dans la pub avant de se consacrer à sa famille. Elle a choisi de fédérer les femmes au foyer sur le Net et de favoriser les liens entre elles, en créant femmaufoyer.net : un site qui regroupe à la fois son propre blog, un forum et un journal. Son statut ? Elle le revendique : "J'ai créé femmaufoyer.net en septembre 2005 pour que toutes les femmes au foyer soient fières de l'être", écrit-elle. Nombreuses sont celles qui ont entendu son appel et dont les blogs remplissent son annuaire.

Mais pour quelles raisons une femme au foyer se doit-elle d'avoir un blog ? Lakshmi expose avec humour les dix raisons pour... et contre. Parmi elles, pour : "avoir l'air importante vis-à-vis de sa meilleure amie de lycée perdue de vue depuis longtemps avec un 'Oh, tu ne blogues pas ? Tu devrais, tu sais'". Contre : "se demander quand notre meilleure amie du lycée qui nous a appelée après cinq années va enfin raccrocher pour retourner bloguer".

Avant tout, c'est une façon pour elles de montrer qu'elles ne sont "pas du tout désespérées", comme l'indique le titre de ce blog américain. Beaucoup se mettent à leur clavier pour défendre leur situation. Comme Nicollai, qui expose un "Manifeste de la femme au foyer", ou encore les "Retro Housewives", qui justifient ainsi leur démarche : "Nous avons passé les années 80 et 90 à essayer de tout faire. Maintenant, nous sommes fatiguées, débordées et nous voulons offrir un projet de vie différent. Nous voulons rester à la maison, nous occuper de nos enfants, de nos maris, et leur donner l'attention qu'ils méritent".

Sous le titre "Mère au foyer, c'est mon métier", lolacloe parle de ses enfants, mais veut aussi "mener la batailles pour (les femmes au foyer), car si nous sommes nombreuses à être ou avoir été heureuses dans cet état de fait, ce n'est pas le cas de toutes". D'autres, en effet, le vivent moins bien. "Au programme aujourd'hui... ma vie trépidante.. Hahaha", titre cyniquement cette femme au foyer dont le blog "n'aura bientôt plus vraiment de raison d'être parce que j'ai pris une grande résolution... Je vais à nouveau travailler".

Pour certaines, c'est pourtant aussi la clé de la célébrité, comme le montre la revue de presse de Pascale Weeks, dont le blog de cuisine est devenu très connu. Nombreuses sont en effet celles qui choisissent le blog pour transmettre une passion, comme la broderie ou la couture.

Et puis, il y a aussi les femmes qui travaillent... et dont l'homme reste à la maison. C'est le cas de Mamazon, qui blogue sur Monhommeaufoyer, et qui raconte comment son "homme reste au foyer pour s'occuper de Mimicha, 4 ans ; Roudoudou, 3 ans, et Bébécoeur, 1 an à date de création de ce blog, 12/2003. Morceaux de vie chez les Zonzon, par Mamazon, épouse de Papazon". Que Papazon se rassure... Il n'est pas seul.

Sites visités entre les 18 et 20 septembre 2006.

Sophie Gindensperger
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article