Comment ça marche un illustrateur (question organisation)

Publié le par Mamazon

Notre illustratrice est capable de donner des délais

C'est peut-être évident, peut-être pas. Gibie a d'autres travaux en cours, et des projets personnels.
Pourtant elle nous a donné une estimation de délai minimum et maximum.
Appréciable.


Note illustratrice ... veut savoir ce qu'elle a à illuster !

Etonnant, non?
Alors il faut gérer : on lui demande des illustrations pour un livre qui n'est pas finalisé.
Donc : se bouger pour fournir des textes définitifs dans leur fond.

On l'a fait, avec Papazon, en priorité.
Parce que Gibie ne peut pas commencer à réfléchir sans cela.
Cela nous a pris quelques bouts de nuit.
Là, c'est nous qui avons tenu nos délais : nos texte lui ont été envoyés il y a une semaine.


Notre illustratrice a besoin de matière pour travailler

Comme nous voulons des dessins qui ressemblent à notre famille, nous avons proposé de lui envoyer des photos.
Car elle nous connaît en vrai, mais n'a vu nos enfants que le temps d'un week-end.
Et certaines parties à illustrer sont "vieilles" de plus de deux ans. Les enfants changent, en deux ans.

Il aurait été possible aussi de l'inviter à la maison, pour qu'elle puisse travailler avec de vrais modèles (des qui bougent en vrai). Dans les délais, ça ne passait pas.

Alors, c'est dans notre liste des chose à faire rapidos : trouver des photos à lui envoyer.


Avec notre illustratrice, on fait un contrat

Oui, la contractualisation de nos accords nous semble nécessaire, de part et d'autre. POur éviter tout risque de malentendu.

Gibie nous a envoyé des contrats qu'elle a signés avec des (vrais) éditeurs. A adapter. Pas en urgence, mais à faire.

Rappel : Site de Gibie - Blog de Gibie

Publié dans Illustrations

Commenter cet article