Du blog au livre, c'est pas si simple : prises de tête

Publié le par Mamazon

Avant de découvrir Lulu, j'essayais de pondre un "manuscrit" potable en format word. Je n'ai jamais réussi à dépasser la page 7.

Je détaille ici les questions auxquelles je me suis heurtée :

Voyons les caractéristiques du blog que j'essayais de transformer :
- Utilisation intensive des tailles de caractère, et parfois des polices
- Utilisation mesurée des couleurs de caractères
- Choix de formatage dépendant du format d'affichage des notes sur ma plate-forme.

Avant d'éditer une note, je vérifiais sa lisibilité rapide.
- Une police de caractère énorme.
- Des mots clefs grossis, rougis, rosis, graissés.
- Le texte secondaire, celui que les gens pressés peuvent zapper sans perdre le fil de la note : caractères plus petits, voire caractères minuscules.
- Les secrets, les apartés : en nuance de gris, pour passer inaperçue.
- Les énumérations ponctuées de puces, de sous-puces et d'incréments.
- Les choix de longueur de phrase, de retour à la ligne, d'indentations sont aussi liés à la largeur de l'affichage. J'ai vu la différence en changeant de support (de plate-forme blog) : j'ai aussi revu ma mise en page.
- Aération. Pour être lisible rapidement, les notes abusaient des sauts de ligne.

Chronologie et commentaires
- Les notes apparaissent par ordre anti-chronologique
- Les lecteurs commentent chaque note, si ils ont envie et quelque chose à dire

Réorganiser le contenu? Ré-écrire?
- Ecrire l'histoire de la création du blog, entrecoupée d'un choix de notes accompagnées de leurs commentaires? Le journal d'un journal, j'ai envisagé. Le journal d'un blog.

- Ecrire comme un roman, avec un début, une fin, des chapitres, un roman dans lequel serait délicatement incorporé le contenu des notes?

- Mettre bout à bout toutes les notes, ou juste une sélection, sans les commentaires des lecteurs, par ordre de publication. Tout nu
(c'était ce que me conseillaient quelques personnes avisées, et elles avaient raison).

- Mon idée à moi, abandonnée maintenant, a été de classer les notes par thèmes, de les laisser en ordre chronologique à l'intérieur des thèmes. Et d'enrober le tout d'introduction au thème, et de commentaires qui présentent chaque note en relation avec le thème. L'enrobage des notes devait faire appel à des extraits de commentaires des lecteurs du blog.

J'ai foncé, mais des questions sont restées :
- Faut-il garder les variations de couleurs, de police, de taille des caractères?
- Comment formater le texte sans connaître le format du livre final? La forme des notes individuelles rendait cette question cruciale, en particulier en raison de nombreux dialogues. Et de la structure notes/commentaire : je mets les notes dans des cadres grisés? Ou au contraire, j'écris les commentaires en vert?
- Comment trouver le temps de réécrire tout ce bazar?

Et puis j'ai fait relire les 7 premières pages à Papazon, il n'a pas aimé.

... J'ai mis le projet en veilleuse.

Commenter cet article

Amandine 02/11/2006 12:18

Quel courage vous avez de vous lancer. Bravo
J'écris depuis quelques années et j'ai décidé de faire partager mes écrits via mon blog. Je pense parfois à l'auto édition mais je n'ai pas le courage de me lancée vraiment...
Bon courage pour cette aventure